Qu’allez-vous proclamer à Pâques ?

La pâques est un moment particulier de l’année où nous avons la grâce de pouvoir nous rappeler de façon spéciale l’événement qui fonde notre foi chrétienne.

Mais laissez-moi vous poser une question : Que proclamez-vous à Pâques ?

En effet, force est de constater que le message de Pâques est malheureusement bien souvent dilué, voire même confus.

Il est quelques fois annoncé que la mort et la résurrection de Jésus seraient semblables à un « vaccin » pour nous nous guérir de la maladie de notre péché… pourtant une telle illustration est profondément fausse. Le « péché »n’est pas une maladie, c’est une rébellion consciente et volontaire de l’homme à l’encontre de son Créateur. Et le « salut » offert en Christ n’est pas une simple « guérison » d’une force impersonnelle qui nous rendrait esclave d’un « mal » que nous n’aimerions pas et qui nous opprimerait malgré nous. Au contraire, le « salut » qui nous est offert se manifeste par une nouvelle naissance au sein de laquelle nos passions et nos affections sont transformées.

Voici d’ailleurs comment Jean Calvin décrit avec profondeur l’oeuvre de Christ à la croix dans l’Institution de la Religion Chrétienne :

« […] Jésus-Christ s’est exposé à la mort comme pour être englouti par elle, non pas, cependant, pour être entièrement dévoré, mais plutôt pour la dévorer, afin qu’elle n’ait plus la puissance qu’elle avait sur nous. Il s’est exposé à être comme subjugué par elle, non pas pour qu’elle l’opprime et l’abatte, mais pour renverser le règne qu’elle détenait sur nous. Finalement, il est mort afin que sa mort détruise le seigneur de la mort,
c’est-à-dire le diable, et qu’elle délivre« tous ceux qui, par crainte de la mort, étaient toute leur vie retenus dans l’esclavage» (Hébreux 2.14-15). Tel est le premier fruit que nous apporte sa mort.

Le second effet de la mort de Christ est que, par sa puissance, elle fait mourir nos membres terrestres, afin qu’ils cessent leurs activités et elle fait mourir le vieil homme qui est en nous, afin qu’il perde sa vigueur et ne porte plus de fruit. La sépulture de Jésus-Christ a le même effet: par notre union avec lui nous sommes ensevelis avec lui au péché. Quand l’apôtre dit que« nous sommes devenus une même plante avec lui par la conformité à sa mort » (Romains 5.5), il indique que nous sommes morts avec lui (Colossiens 3.3) parce que, par sa croix, le monde est crucifié pour nous, comme nous le sommes pour le monde (Galates 6.14). Il nous exhorte donc, non seulement à suivre l’exemple de Christ dans sa mort mais, en tant que chrétiens, à rendre apparente son efficacité en nous, si nous ne voulons pas que la mort de notre Rédempteur soit inutile et sans fruit.

En conséquence, une double grâce nous est proposée dans la mort et l’ensevelissement de Jésus-Christ: la libération de la mort et la mortification de notre chair. » (Livre II, 16-7)

De plus, quelquefois, la mort de Jésus-Christ est décrite comme un événement au cours duquel Dieu est représenté uniquement comme celui qui vient par « amour » nous délivrer de nos ennemis que sont la mort et le diable…cependant, à nouveau, une telle représentation est profondément incomplète vis à vis des données bibliques.

Nous ne devons jamais oublier que la transaction qui eut lieu à la croix est fondamentalement une transaction entre Dieu le Père et Dieu le Fils. Et pour être plus exact, nous nous devons d’affirmer que Dieu le Fils incarné a accepté de recevoir dans sa mort physique sur la croix la colère juste et parfaite de Dieu le Père qui nous était destinée à cause de notre rébellion. Cette transaction accomplie pour les élus par la substitution de Dieu le Fils incarné est au cœur de notre compréhension de la rédemption accomplie par Dieu pour son peuple.

Voici, une fois de plus, comment Jean Calvin résume cela  :

« Il n’y aurait rien eu de fait, si Jésus-Christ n’avait souffert qu’une mort corporelle. Il était nécessaire qu’il supporte la rigueur de la vengeance de Dieu en son âme, afin de détourner sa colère et de satisfaire son jugement. Il a donc dû combattre les forces de l’enfer et lutter, comme pas à pas, contre l’horreur de la mort éternelle. » (Livre II, 16-10)

« Nous affirmons que Christ a enduré le poids de la vengeance de Dieu, étant frappé et affligé par sa main et qu’il a expérimenté tout ce que Dieu fait voir aux pécheurs lorsqu’il manifeste sa colère contre eux et les punit. C’est pourquoi Hilaire dit que, par cette descente aux enfers, nous avons obtenu que la mort soit maintenant abolie, ce qui est un bien. » (Livre II, 16-11)

La croix est un événement historique au cours duquel a été manifesté à la fois la sainteté de Dieu, la justice de Dieu et l’amour de Dieu.

En effet, à la croix, Dieu a manifesté sa sainteté car il y a clairement condamné  le péché et la rébellion humaine du cœur humain.

De plus, à la croix, Dieu a manifesté sa justice car il y a déversé la juste sentence de sa sainte colère à l’égard du péché sur un substitut pleinement humain.

Enfin, à la croix, Dieu a manifesté son amour, car ce substitut humain était Dieu le Fils, celui en qui Dieu le Père prenait plaisir depuis toute éternité… celui en qui résidait toute l’affection de Dieu le Père depuis toute éternité. Il démontra alors son amour envers son peuple en sacrifiant son Fils pour nous.

Ainsi, je vous encourage à pouvoir profiter de ces temps de fête pour pouvoir être remplis de reconnaissance envers Jésus-Christ qui accepta de venir mourir sur la croix à notre place pour y recevoir la colère juste et parfaite de Dieu le Père que nous méritions !

C’est grâce à cela qu’aujourd’hui nous sommes alors effectivement réconciliés avec Dieu le Père, en étant unis à Dieu le Fils par le moyen de la foi et cela dans la puissance de Dieu l’Esprit. Cette vie de foi que nous vivons dès lors est ainsi la manifestation glorieuse de la vie de résurrection que Jésus-Christ reçut lorsqu’il fut ressuscité le troisième matin… une vie glorieuse présente dans la puissance du Saint-Esprit qui est la promesse d’une vie future glorieuse dans l’éternité dans la présence de Jésus-Christ : CELUI QUE NOTRE CŒUR AIME PLUS QUE TOUTE AUTRE CHOSE ICI BAS !

Bonne Pâques à tous !

0 réponses sur "Qu'allez-vous proclamer à Pâques ?"

    Laisser un message

    À propos

    Multi-C est la plateforme de formation en ligne gratuite de l'Union Baptiste.

    Qui est en ligne?

    Aucun membre ne se trouve actuellement sur le site
    Copyright© 2015- Union d'Églises Baptistes Francophone du Canada | Site développé par Nelmedia. Tous droits réservés.
    Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial
    error

    Suivez-nous !!!

    Facebook
    Facebook