Les marques d’une église en bonne santé : Une Théologie Biblique Christocentrique (3)

Depuis plusieurs années, nous constatons dans la littérature théologique une véritable effervescence dans la publication de livres qui désirent souligner combien la Bible est plus que la somme de plusieurs livres, ou la somme de plusieurs doctrines…mais aussi un livre qui, dans la progression de sa composition, suit avec rigueur le développement d’une seule et même histoire dans laquelle bourgeonne la révélation d’un grand plan dont Jésus-Christ est au centre. Cette étude du développement de l’histoire de la Rédemption (Oeuvre rédemptrice de Dieu dans l’Histoire) au travers de l’histoire de la Révélation (Dieu qui parle dans l’Histoire) constitue une démarche théologique bien différente de celle de la théologie dogmatique ou systématique (nous parlerons d’ailleurs de cela dans notre prochain article) :

« La théologie biblique est donc dynamique, et non statique. En d’autres termes, elle suit le mouvement, le processus de la révélation de Dieu dans les textes. Elle est en rapport étroit avec la Théologie systématique, les deux sont en fait interdépendantes, mais l’accent est différent. Le souci de la théologie biblique n’est pas d’affirmer les doctrines définitives qui constituent la croyance chrétienne, mais de décrire le processus par lequel la révélation se fait et avance jusqu’au but : la révélation ultime de la volonté de Dieu en Jésus-Christ. La théologie biblique vise à comprendre les liens entre les diverses époques où, selon la Bible, Dieu se révèle en agissant. Le théologien systématique s’intéresse essentiellement à l’article abouti – l’énoncé de la doctrine chrétienne. A l’inverse, le théologien biblique se soucie plutôt de la découverte progressive de la vérité. Le théologien systématique s’appuiera sur la théologie biblique pour s’autoriser à formuler une doctrine chrétienne à partir de textes bibliques antérieurs à la Pentecôte. » (G. Goldsworthy, Le Royaume révélé de l’Ancien Testament à l’Evangile, Excelsis (2005), p.43)

Ainsi, dans cette démarche de théologie biblique, nous apprenons à découvrir comment Dieu a progressivement agi et parlé au sein de l’histoire des hommes pour révéler ce mystère caché depuis longtemps, à savoir, « Jésus-Christ » :

« Aucune herméneutique particulière est nécessaire pour voir que le mouvement diversifié d’ensemble des événements salvateurs de l’Ancien Testament, alors composé des promesses divines et de leur accomplissement temporaire, pointe vers son accomplissement futur en Jésus-Christ. Ceci peut être affirmé de façon catégorique. La venue de Jésus-Christ, en tant que réalité historique ne laisse alors aucun choix à l’exégète; il se doit d’interpréter l’Ancien Testament comme pointant vers le Christ et comme un livre qu’il doit comprendre à la lumière du Christ. » (G. Von Rad, Old Testament Theology, New York: Harper & Row, (1965), 2:372–74)

La naissance, la vie, la mort et la résurrection de Jésus-Christ  sont plus qu’une simple conclusion des textes de l’Ancien Testament, c’est l’évènement majeur qui fut révélé de façon progressive au sein de l’histoire de la rédemption et ainsi de la documentation et de l’interprétation normative des faits historiques de cette histoire, l’Ancien Testament (AT) :

« La Théologie Biblique veille à conserver à Jésus-Christ la place centrale, non pas d’une façon naïve et invraisemblable qui verrait le Christ dans les lieux les plus improbables, mais en soulignant la fidélité, la sagesse et le dessein divin qui accompagnent la progression de l’histoire du Salut. Elle lit non seulement le NT, mais aussi l’AT, comme un livre concernant Jésus. Même si la religion vétérotestamentaire visait le présent de la relation avec Dieu, s’appuyant sur les rapports de Dieu avec son peuple et ses interventions en sa faveur, elle exprimait aussi une foi ferme et grandissante dans la venue future de Dieu, au jour du Seigneur, pour juger et sauver. Les Chrétiens croient que cette espérance culmine en Jésus et lisent l’AT comme un livre qui prépare et annonce sa venue, de même que le renouvellement et la naissance du peuple de Dieu. Les livres du NT associent Jésus à l’AT de différentes manières. Ils voient en Jésus l’accomplissement des prophéties, l’idéal auquel aspiraient individus et institutions, ou l’apogée des œuvres typologiques de Dieu. « (Dictionnaire de Théologie Biblique, Excelsis (2006), p.11)

« Le sentiment de Paul n’est pas que les écritures de l’AT deviendraient d’une certaine manière la réalité de la mort et de la résurrection de Jésus-Christ uniquement lorsque nous les observons en nous positionnant après la mort et la résurrection du Christ. Les écritures de l’AT ne sont pas polymorphes et ainsi ne peuvent être capables d’accomplissements multiples. Au contraire, les écritures de l’AT sont christomorphiques. »(Lane G. Tipton, The Gospel and Redemptive-historical Hermeneutics in Muehter & Olinger, Confident in Better Things, OPC, (2011), p.190)

Ainsi, la Théologie Biblique se plait à pouvoir observer les mailles du canevas de l’histoire de la rédemption afin d’être émerveillée de sa profonde cohérence et de sa parfaite finalité intentionnelle dans la personne et l’oeuvre de Jésus-Christ. Cette observation se fait alors entre autres par l’observation de liens et de connexions entre des textes de l’AT entre eux ou des textes de l’AT avec des textes du NT. Il a alors été noté plusieurs types de liens qui mettent en valeur l’unité du Canon biblique au sein de son caractère progressif : Des liens de type Promesse/Accomplissement, des liens typologiques, des liens dans des développements thématiques, des liens dans le développement des alliances …etc…

Pourquoi  la théologie biblique est alors si importante que nous l’ayons placée comme un repère d’une église en bonne santé ?

Tout simplement parce qu’il est fondamental qu’une église locale puisse aborder les textes bibliques non pas de façon individualiste (Par exemple : Que veut dire la victoire de David sur Goliath pour moi alors que mon patron refuse de me donner une promotion ?), mais, qu’au delà de l’exégèse historico-grammaticale du texte dans laquelle nous chercherons l’intention des auteurs face à leurs auditeurs, nous puissions admirer l’infinie sagesse et l’infinie grandeur de Dieu dans sa parfaite cohérence au sein de ces milliers d’années de l’histoire de l’humanité. Rien n’a jamais échappé à Dieu au sein de l’histoire des hommes, et l’histoire de la Rédemption est comparable à ce métronome divin qui nous aide à discerner quel est le bon tempo dans chaque phase de l’histoire de l’humanité.  Et c’est alors que nous sommes conscients de ces choses que nous pourront ainsi découvrir à leur juste mesure toute la richesse des textes de l’AT, et cela, en apprenant à les lire de façon canonique (en relation avec l’ensemble des livres de la Bible), une démarche dans laquelle Jésus-Christ deviendra véritablement celui en qui se trouve tous les trésors de la sagesse et celui en qui toutes les promesses sont « oui » et « amen ». Cependant, il est vrai que nous devrons veiller à ne pas forcer les textes pour les relier d’une manière qui ne sera pas respectueuse de l’intention de l’auteur humain et divin. En effet, un texte de l’AT pourra contenir effectivement (liste non exhaustive) :

  • Une promesse prophétique qui sera accomplie en Jésus-Christ,
  • Un personnage ou un événement qui possédera une valeur typologique,
  • Une sombre réalité du cœur humain dont seul Jésus-Christ est la solution,
  • Une sagesse qui est encore pour nous aujourd’hui, et que nous pouvons accomplir uniquement grâce à la puissance du Saint-Esprit alors que nous sommes unis à Jésus-Christ par la foi…etc…

Lorsqu’une église locale, grâce à l’assiduité de ses pasteurs et de ses enseignants, nourrit régulièrement la congrégation de la Parole de Dieu en veillant d’y intégrer ces réalités de la théologie biblique, ceci permet alors à la congrégation d’apprendre à discerner la cohérence de Dieu dans l’histoire, mais cela lui apprend aussi à lire de façon canonique les textes bibliques.

0 réponses sur "Les marques d’une église en bonne santé : Une Théologie Biblique Christocentrique (3)"

    Laisser un message

    À propos

    Multi-C est la plateforme de formation en ligne gratuite de l'Union Baptiste.

    Qui est en ligne?

    Aucun membre ne se trouve actuellement sur le site
    Copyright© 2015- Union d'Églises Baptistes Francophone du Canada | Site développé par Nelmedia. Tous droits réservés.
    Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial
    error

    Suivez-nous !!!

    Facebook
    Facebook