Le langage du « salut »

Lorsque vous expliquez à quelqu’un le salut offerte en Christ, de quelle manière lui décrivez-vous cette réalité ?

Plusieurs fois dans le passé, alors que je témoignais de ma foi à des témoins de Jéhovah et que je leur affirmais que je possédais la conviction d’être sauvé par la foi seule en Jésus-Christ seul, ils me répondaient à chaque fois qu’une telle chose était bien « trop facile »… en effet, ils me rétorquaient que s’il en était ainsi, une personne pourrait alors mettre sa foi en Jésus tout en continuant à pécher car elle serait « sauvée ». N’acceptant pas une telle conclusion, je prenais à chaque fois le temps de leur expliquer que la « foi » qui caractérise le croyant n’est pas une « vague » conviction. C’est une « confiance » façonnée par Dieu lui-même en nous alors qu’il transforme radicalement notre vie en nous unissant à son Fils dans la puissance du Saint-Esprit. En effet, comme l’affirmaient les réformateurs, nous sommes effectivement sauvés par la foi « seule » mais la foi ne vient pas toute « seule », car elle est accompagnée des fruits de la justice  produits par le Saint-Esprit en nous.

Ainsi, pour éviter cette confusion chez mes auditeurs,  j’aurais pu emprunter une autre voie pour expliquer le « salut ». Une voie qui aurait alors offert un angle de vue différent sur cette réalité du « salut ». Cet angle de vue nous est offert entre autre par l’apôtre Jean lui-même dans sa première épître (I jean 1.5-8):

 » La nouvelle que nous avons apprise de lui, et que nous vous annonçons, c’est que Dieu est lumière, et qu’il n’y a point en lui de ténèbres. Si nous disons que nous sommes en communion avec lui, et que nous marchions dans les ténèbres, nous mentons, et nous ne pratiquons pas la vérité. Mais si nous marchons dans la lumière, comme il est lui-même dans la lumière, nous sommes mutuellement en communion, et le sang de Jésus son Fils nous purifie de tout péché. »

Après avoir affirmé que Le Fils de Dieu, le Logos, est à la fois « Parole de Vie » et « Vie » dans les versets 1 & 2,  l’apôtre affirme que, établis sur l’évangile du Christ qu’il leur annonce (1.3), lui et ses auditeurs sont en communion. Cette communion est alors possible parce que fondamentalement chacun d’entre eux est en communion avec Dieu le Père et Dieu le Fils dans la foi. Or dans cette communion avec Dieu, nous sommes en communion avec celui qui est « lumière » : C’est ainsi la « lumière » avec laquelle nous sommes en communion qui définie la vie nouvelle du croyant.  Jean  décide donc d’utiliser le langage de l’union et de la communion avec Dieu pour décrire cette réalité de la vie éternelle que nous avons reçue en Christ.

Ainsi, une des manière pertinentes dont nous pouvons  parler du salut est d’utiliser le langage de notre « communion » avec Dieu en étant uni à Christ par la foi. C’est d’ailleurs un langage qui est quasiment omniprésent dans les lettres de Paul au travers de l’expression « En christ ».

Cette union et cette communion est une oeuvre gracieuse accomplie par Dieu lui-même (1 Cor 1.30, Jean 17.20-23) :

(1) Dieu est celui qui nous a délivré du royaume des ténèbres pour nous transporter dans le Royaume de Son Fils (Col 1.13),

(2) Dieu est celui qui nous a greffé sur l’olivier sauvage de la promesse faite à Abraham et dont Jésus-Christ en est la substance (Rom 11 et Gal 3.15-18),

(3) Dieu nous a enseveli avec Jésus-Christ dans sa mort pour nous faire vivre par sa gloire dans la résurrection du Fils (Rom 6.3-5),

(4) Dieu a circoncis notre cœur dans la puissance du Saint-Esprit en nous unissant au Fils (Col 2.11-12, Rom 2.25-29).

Ainsi, parler du « salut » que nous avons reçus revient à parler de la grâce d’être dorénavant en communion avec Dieu en étant uni à Dieu le Fils par la foi dans la puissance du Saint-Esprit. En utilisant ce langage, vous vous éloignerez, jusqu’à une certaine mesure, du danger que vos auditeurs ne comprennent le « salut » que de façon « extérieure »… comme si le « salut » revenait à s’inscrire dans une club de sport de sorte que notre carte de membre (la « foi ») serait ce qui valide notre inscription. Une telle approche est bien trop réductrice, car c’est avant tout l’oeuvre objective du Christ (sa vie, sa mort et sa résurrection) qui est le fondement de notre salut. Et c’est lorsque nous sommes unis à Christ par la foi que nous sommes au bénéfice de tout ce qu’il a accompli pour nous. Et comme nous le voyons dans le passage de 1 Jean, lorsque Dieu nous a sauvé, nous sommes rentrés en communion avec celui qui est « lumière », une « lumière » exempte de toutes ténèbres, une « lumière » que nous chérissons, une « lumière » qui éclaire notre compréhension de la vie, du bien et du mal, une « lumière » grâce à laquelle nous voyons notre « péché » et nous nous en repentons.

Le « salut » n’est donc pas une chose que nous « avons » mais c’est une oeuvre de Dieu qui nous « possède » et qui nous « transforme » parce que c’est une réalité qui s’articule au sein d’une relation personnelle et intime avec Dieu ! D’ailleurs, voici comment Jean Calvin articule cela avec pertinence dans son commentaire sur 1 Jean :

« Le fait que Dieu se communique à nous n’est point une imagination en l’air, ni une chose vaine, mais il faut nécessairement que la vertu et efficace de cette communion et société reluise en notre vie ; autrement la profession que nous ferons de l’évangile sera fausse. »

Ainsi, n’hésitez pas à utiliser un langage similaire à celui de 1 Jean lorsque vous témoignez de votre salut. Ceci, en plus d’être fondamentalement biblique,  aidera votre interlocuteur à mieux saisir cette dimension à la fois personnelle et puissante que Dieu accomplie en nous lorsqu’il nous sauve en nous unissant au Fils dans la puissance de Dieu l’Esprit !

0 réponses sur "Le langage du "salut""

    Laisser un message

    À propos

    Multi-C est la plateforme de formation en ligne gratuite de l'Union Baptiste.

    Qui est en ligne?

    Aucun membre ne se trouve actuellement sur le site
    Copyright© 2015- Union d'Églises Baptistes Francophone du Canada | Site développé par Nelmedia. Tous droits réservés.
    Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial
    error

    Suivez-nous !!!

    Facebook
    Facebook